BLOODY MARIE

BLACK BOOK Editions
Grand Format - Epuisé
Editions MNEMOS
Format poche
Expansion ; l’humanité s’est répandue au travers de la galaxie depuis le berceau de la planète Terre.
Effondrement ; la belle histoire a pris fin. Les systèmes, les colonies et les habitats, furent séparés par d’infranchissables distances.

Il y a de cela trois générations, l’humanité a recommencé timidement à franchir les abysses du vide, donnant naissance à une nouvelle ère d’espoir : l’Essort.
Aujourd’hui, les grandes voies sont à nouveau sillonnées par les navires de commerce, qui emportent dans leurs flancs marchandises et biens précieux, font la prospérité des armateurs et des marchands, mais également celle de ceux dont ils sont les proies : les Pirates.

Avec succès, la Ligue des Cinq Comptoirs et la Flotte ont joué de tout leur poids, et de la puissance de leurs Corsaires, pour mettre fin à l’activité des forbans du vide, avant de promettre des amnisties. Désormais, d’anciens pirates traquent leurs derniers confrères pratiquant encore la Course. Ces dernières années ont sonné le glas de la piraterie...

Mais, au castles de la Veuve Stellaire, le plus ancien bar à matelot de la première station de Persée, un vieux soutier annonce aux habitués le retour de la terrible fille du feu Ravageur de Mondes : Bloody Marie.

Menée par une colère jamais retombée depuis que la Ligue, quinze ans auparavant, a piégé son père aux Petites Colonnes, la pirate refuse de baisser pavillon, de cesser la Course.

Tous sabords ouverts, les canons prêts à vomir leurs charges de plasma, Bloody Marie lance le Long John pour un dernier raid...
- - -
Les chroniques :

“ Qui peut encore vouloir lire un roman de piraterie dans l’espace aujourd’hui ? À priori pas moi, car j’ai furieusement l’impression d’avoir fait le tour du genre et nombre de space operas me tombent des mains lorsqu’ils se contentent de décalquer les romans d’aventures maritimes…
Pourtant, je le confesse, Jacques Martel a réussi l’exploit de m’embarquer dans son récit dès les premières pages. Je me suis aussitôt retrouvé solidement planté sur le pont du navire, le visage fouetté par les embruns du vide intersidéral, mes rares cheveux flottant aux vents solaires, sabre au poing, verre de rhum – ou plutôt de skye de la N’Ecosse – dans l’autre… Je n’aurais laissé ma place pour rien au monde, car seule compte la Course, aux côtés de fiers et fidèles compagnons ! ”

Noosphère

“ Ce livre est vraiment une bonne surprise, un excellent roman plein de fureur, de trognes et d’humour, agréable à lire et totalement prenant. ”

ActuSF

" Comme d'habitude dans les romans de Jacques Martel, les femmes ont la méga classe. Ce sont des battantes et des guerrières qui se fichent pas mal de se casser un ongle. Des femmes, des vraies, avec une belle paire d'ovaires. Mention spéciale au capitaine Marie-Jeanne, jeune, massive et alcoolique.
Quant au héros de l'histoire, il vous cache un secret des plus étonnants. Sa psychologie est travaillée, et son aventure est parfaitement réaliste. Il vous narre ses péripéties avec un tel suspense que vous aurez du mal à décoller vos yeux de ce livre. "

Babelio

Bloody Marie, un roman de science-fiction de Jacques Martel
Bloody Marie, un roman de science-fiction de Jacques Martel